Capitalisme Mondialisation Dissertation

Capitalisme Mondialisation Dissertation-25
La dictature du capitalisme financier Lénine écrivait en 1915, au cours de la Première Guerre mondiale : "Le "souverain" actuel, c'est déjà le capital financier, qui est particulièrement mobile et souple, dont les fils s'enchevêtrent, et dans chaque pays et au plan international, qui est anonyme et n'a pas de rapports directs avec la production, qui se concentre avec une facilité remarquable et qui est déjà extrêmement concentré, car quelques centaines de milliardaires et de millionnaires tiennent positivement entre leurs mains le sort actuel du monde entier." Et dans son ouvrage "L'Impérialisme, stade suprême du capitalisme", écrit l'année suivante, il définit ainsi l'impérialisme : "L'impérialisme est le capitalisme arrivé à un stade de développement où s'est affirmée la domination des monopoles et du capital financier ; où l'exportation des capitaux a acquis une importance de premier plan ; où le partage du monde a commencé entre les trusts internationaux et où s'est achevé le partage de tout le territoire du globe entre les plus grands pays capitalistes".

Tags: Writing A Paper For CollegeKumon Homework SheetsEnvision Math HomeworkPurpose Of Life EssayThesis And AbstractHazlitt Essays On The Past And The FutureEssay Prompt Middle School

Les puissances européennes imposaient par les armes la liberté de leur commerce, ce qui est un bon exemple de mondialisation avant le mot.

L'Angleterre était de loin la première puissance capitaliste au milieu du XIXe siècle : avec 2 % de la population mondiale, elle assurait 40 à 45 % de la production manufacturière mondiale ! L'extension de la révolution industrielle, tout au long du XIXe siècle, transforma les autres pays d'Europe occidentale en nations capitalistes se développant à l'abri de leurs frontières, protégées des autres par des barrières douanières, tout en se livrant entre elles, à l'extérieur, une guerre commerciale féroce.

Ceux qui nous parlent de la mondialisation comme d'une nouvelle phase d'expansion du capitalisme, d'une nouvelle chance pour l'humanité qui permettra, après une période certes difficile à passer, de connaître une nouvelle ère de prospérité mieux répartie à l'échelle du monde, créent un nouveau terme pour faire passer une marchandise frelatée.

Car tel n'est pas l'avenir que le capitalisme nous réserve.

Le parallèle historique suggère en tout cas que la mondialisation contemporaine pourrait bien être réversible. Les deux premières parties précisent d'abord la comparaison entre ces deux périodes de l'intégration économique, l'internationalisation de la fin du XIXe siècle et la mon- Pierre Jacquet est directeur adjoint de l'If ri et rédacteur en chef de Politique étrangère.

Frédérique Sachwald est responsable des études économiques à l'Ifri et professeur associée à l'université Paris XIII.Pour assurer des débouchés à leurs marchandises, pour avoir le contrôle des sources de matières premières, pour exporter leur surplus de capitaux et tirer profit de la surexploitation d'une main-d'oeuvre quasi gratuite, les pays européens les plus industrialisés s'étaient en effet lancés entre 1870 et 1900 dans une course à la conquête coloniale.En quelques dizaines d'années les principaux pays impérialistes se partagèrent littéralement la planète.Citons à nouveau Lénine : "le capital financier est un facteur si puissant, si décisif,(...), dans toutes les relations économiques internationales, qu'il est capable de se subordonner et se subordonne effectivement même des Etats jouissant d'une complète indépendance politique." C'est dire que les "investissements directs à l'étranger", comme les placements usuraires, ne sont vraiment pas des nouveautés mais caractérisent l'économie impérialiste depuis, au bas mot, un siècle.C'est par l'intermédiaire de ces prêts que le capital anglais et le capital français par exemple ont réduit l'Egypte à leur merci, que le capital anglais domina les pays d'Amérique latine y compris les plus riches d'entre eux, l'Argentine, le Brésil et l'Uruguay.Dès 1848, Marx résumait cette évolution du capitalisme, dans le Manifeste communiste : "Ce qui distingue l'époque bourgeoise de toutes les précédentes, c'est le bouleversement incessant de la production, l'ébranlement continuel de toutes les institutions sociales"."Poussée par le besoin de débouchés toujours plus larges pour ses produits, la bourgeoisie envahit toute la surface du globe.En 1841, Canton et d'autres ports furent bombardés, des centaines de Chinois massacrés et l'Angleterre arracha à la Chine l'île de Hongkong et lui imposa l'ouverture au commerce de quatre ports dont Canton et Shangaï.A partir de 1857, de nouvelles expéditions militaires, menées en commun par les Anglais et les Français et couronnées par le glorieux fait d'armes de la mise à sac du Palais impérial de Pékin, obligèrent la Chine à accepter le libre commerce de l'opium, l'ouverture de tout le pays au commerce européen, ainsi que le droit pour les missions chrétiennes d'acquérir des terres dans le pays.Il est parti à la découverte de nouvelles terres, bien avant de piller un nouveau continent, l'Amérique, et c'est par l'exploitation forcenée de populations entières aux quatre coins du monde que la bourgeoisie européenne a pu accumuler les capitaux qui permirent ensuite son développement industriel.Voilà comment Marx décrivait, il y a près d'un siècle et demi, l'origine du capital industriel : "La découverte des contrées aurifères et argentifères de l'Amérique, la réduction des indigènes en esclavage, leur enfouissement dans les mines ou leur extermination, les commencements de conquête et de pillage aux Indes orientales, la transformation de l'Afrique en une sorte de garenne commerciale pour la chasse aux peaux noires, voilà les procédés idylliques d'accumulation primitive qui signalent l'ère capitaliste à son aurore." Le véritable développement du capitalisme, le capitalisme industriel, ne s'effectua qu'à partir de la deuxième moitié du XVIIIe siècle en Angleterre puis dans un nombre limité de pays européens.

SHOW COMMENTS

Comments Capitalisme Mondialisation Dissertation

The Latest from ecotext2.ru ©